Kaolack24
Actu du Saloum Religion

Zoom sur El Hadji Abdoulaye Niasse : L’Initiateur du Gamou de Taïba Niassène en 1986

Né en 1928 à Taïba à Kaolack, El Hadji Abdoulaye Ibrahima Niasse fut reconnu comme un grand érudit par tous ceux qui l’ont approché. Le second Khalifa de Baye Niasse a très tôt maitriser le coran , et assimilé les exégèse , la métrique , la logique , le droit coranique musulman , le Tassawwuf , la biographie du Prophète(psl) , les kadis , …Brefs, le fils a hérité du savoir de son père en maitrisant toute les science islamique. Cela ne pouvait guère surprendre puisqu’il a été éduqué par son père qu’il accompagnait, très jeune, dans ses pérégrinations.
 
Et cela, en compagnie d’Oustaze barham DIOP (ra). Il était souvent l’émissaire de Cheikh Al Islam dans plusieurs pays d’Afrique comme le Nigeria, le Ghana, le Mali, le Maroc, entre autre ou Cheikh Al Islam compte des centaines de Millions de fidèles. D’ailleurs, les succès rencontrer lors de ses missions avaient séduit le fondateur de Medina Baye qui ne cessait de les magnifier tres souvent. Baye Niasse ne se limitera pas seulement au remerciement à l’égard de son fils. Ceux ci vont également vers le Bon Dieu qui lui a donné un fils modèle.
 
Ainsi, il lui arrivait très souvent de louer les qualités de son FILS. Ce dernier affection le travail de la terre tout comme son père. Il était un grand cultivateur. En fait cette amour pour le travail fait parti des valeurs que lui inculqué son père. Parmi elle, l’enseignement du Coran occupe une place de choix ainsi que le culte de la prière et les études. Les études étant fondamentales, le fils vénéré avait la lourde mission d’encadrer et de contrôler l’apprentissage du Coran des jeunes apprenant sur la demande de son père qui plaçait en lui toute sa confiance.
 
C’est en ce sens que Baye lui demanda de présider l’inauguration de la Zawiya d’El-Hadj Abdoulaye de Taïba Niassène, le village qui l’a vu naitre. Le Second Khalife de Baye fut élevé au grade de grand khalife universel de la Tijaniya à FEZ au Maroc en 1986 en présence du Roi Assane II devant de Grand Moukhadams de ta Tidianiya du Monde entier comme feu El-Hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh.
 
Au paravent c’est son père et guide spirituel cheikh Al Islam qui l’éleva au grade de Moukhadams qui lui donne l’autorisation de perpétuer la tarîqa et la fayda. Malgré tous ses honneurs El-Hadj Abdoulaye Ibrahima est resté humble, courtois, simple. Des qualités que l’ont retrouve chez les érudits reconnus. Avant sa disparition à l’âge de 73 ans et pendant qu’il était khalife de son père, il a réalisé la route Dinguiraye Taïba Niassène.
 
Le tronçon qui quitte la route de Nioro pour aller sur Taïba. Ce sentier a permis en général le désenclavement de la zone de walo composé des villages comme Thiaméne walo, Niassène walo, Mbitéyenne walo, entre autre .Dans son soucis de faire du village de son père une cité moderne, El hadji Abdoulaye s’est battu pour l’électrification du Taïba depuis les années 80.
 
Aussi, pour faciliter le lien entre Taïba et le reste du monde, le raccordement de la téléphonie fixe a été mise en place. Le 25 Mai 2001, il a rendu l’âme à l’âge de 73 ans à Dakar. Il aura lutté jusqu’au bout contre une santé fragile qu’il a soutenu depuis son jeune âge. Mais sa vie aura était un exemple pour tout disciple Tidiane en particulier les fidèles de Cheikh Al Islam El hadji Ibrahima Niasse.
 
source : faydatidianiya.com

Related posts

(Vidéo) Journée Internationale  » DELOU KOSSI  » avec Cheikh Baye Mamoune: Kossi un temps béni dans la vie de la Faydatidianiya

Kaolack 24

Kaolack : Le kilo au producteur de l’arachide vendu entre 225 et 300 FCFA

Kaolack 24

REVUE DE PRESSE CHEIKH TIDIANE SARR JEUDI 20 FEVRIER 2020

Kaolack 24

Laisser un commentaire