Avocat à la Cour et Docteur en droit international, Me Patrick Kabou s’est exprimé sur l’affaire Prodac qui est en train d’être vidée, avec beaucoup de mal, devant le tribunal correctionnel dans un procès en diffamation entre le ministre Mame Mbaye Niang et l’opposant sénégalais Ousmane Sonko.

Pour ce spécialiste en droit basé en France, c’est l’accusateur ici qui se plaint de sa propre turpitude. « Un petit aperçu sur la diffamation dont est accusé l’opposant sénégalais Monsieur Ousmane SONKO. S’il y’a diffamation, c’est Monsieur Mame Mbaye NIANG qui s’est diffamé seul et induit en erreur tous les sénégalais », a-t-il écrit dans un texte

Avant d’enchaîner: « Je m’explique. C’est Monsieur NIANG dans la clameur d’une information relative à un détournement de 29 milliards qui dit qu’un rapport existe. Il paraîtrait que l’actuel premier ministre du Sénégal a aussi confirmé l’existence d’un rapport. Un livre à été publié sur ce scandale Quoi de plus naturel pour un citoyen lamda , en lisant sur internet un rapport sur ce scandale de croire que c’est le rapport dont parle le principal intéressé, l’actuel premier ministre et l’auteur du livre »

Par conséquent, ajoute Me Kabou, « c’est à M. NIANG qui a, en premier parler de ce rapport, d’amener les preuves de son existence. Il doit mettre au service de la justice et des sénégalais ce rapport.Tous les sénégalais y compris M. SONKO, se sont fiés à sa parole qui est celle d’un ministre ».

Aussi, affirme-t-il: « Très important et c’est ce qui mérite d’être retenu. Monsieur NIANG ayant affirmé que le rapport existe, doit mettre au service de la justice et des sénégalais ce rapport»

Selon lui, « Tous les sénégalais y compris M. SONKO, se sont fiés à sa parole qui est celle d’un Ministre de la République et principal concerné. À moins qu’aujourd’hui, il nous dise que ce rapport n’existe pas/plus, nous croyons en sa parole car comme il le dit, c’est quelqu’un de digne »

Voir plus d'articles

Voir aussi

L’Union des travailleurs de la justice décrète une grève totale de 72 heures renouvelables

L’Union nationale des travailleurs de la justice décrète une Grève Totale de 72 heures ren…