Alioune Tine, fondateur d’Afrikajom Center, appelle au calme dans l’affaire Ousmane Sonko et estime que la pandémie ne doit pas être prise comme prétexte pour manipuler les populations et instaurer des régimes autoritaires qui tuent les libertés fondamentales des citoyens acquises par la lutte et dans la durée.
 
Selon Alioune Tine, le moment est venu de mettre la balle à terre, d’apaiser de tous les côtés. Cesser les arrestations et les détentions tous azimuts , cesser le démantèlement de Pastef mais aussi toutes les violences. D’après lui, le pays est trop fragile.
 
“La démocratie et l’état de droit c’est d’abord une culture, des valeurs, des principes et des convictions chevillées au corps. Mais aussi des piliers sans lesquels on sort du modèle démocratique : Une opposition forte, un leadership avec une offre politique crédible”, tweet l’ancien Président du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme.
Voir plus d'articles

Voir aussi

Commission croissant lunaire: Imam Diène contesté par ses pairs

Imam Omar Diène a été installé hier vendredi 26 février comme coordonnateur intérimaire pa…