Adji Sarr, qui accuse Ousmane Sonko de “viols répétitifs et menaces de mort”, a fait face, hier, au juge du 8e cabinet qui l’a entendue. Son audition a démarré à 11h 35 mn pour durer 5 tours d’horloge.
 
“Sereine”, la masseuse, a maintenu ses accusations de viols contre le leader de Pastef/Les Patriotes, rapporte L’Observateur.
 
Elle est allée dans les moindres détails. Elle a fait de nouvelles révélations, les unes plus torrides que les autres, lesquelles pourraient corser l’accusation.
 
Adji Sarr, qui a rejoué le film de son “viol” avec des détails précis, a donné des réponses qui ont parfois choqué tous ceux qui étaient dans le cabinet du juge d’instruction.
 
Elle a utilisé un langage “cru” quand elle parlait des “assauts” de Sonko sur elle. Adji Sarr a même donné des indications et signes sur le physique de Sonko, pour prouver ses accusations.
 
Elle a décrit à la fois des scènes “salaces et violentes” qui semblent la “traumatiser”. Elle a confié au juge qu’elle serait même impatiente de faire face à Sonko pour en dire plus et à le confondre. Ce, “avec un sourire menaçant”.
Voir plus d'articles

Voir aussi

CÉLÉBRATION 17 AVRIL 2021: Découvrez les berndés de Sokhna Adja et Sokhna Bator à Sokhna Aïda Diallo

CÉLÉBRATION 17 AVRIL 202: Découvrez les berndés de Sokhna Adja et Sokhna Bator à Sokhna Aï…