L’ambassadeur de la Palestine à Dakar, Safwat Ibraghith a demandé à la diplomatie sénégalaise de « marquer clairement sa position » sur les heurts entre palestiniens et forces de l’ordre israéliennes, dans une interview avec L’Observateur.

« J’ai commencé à saisir les autorités. J’ai demandé une audience avec le ministre des Affaires étrangères, je voulais qu’on parle de la situation en Palestine. Mais, jusqu’à maintenant, on ne m’a pas donné de rendez-vous. J’ai contacté le responsable du Moyen Orient au sein du ministère, je lui ai dit pour ma demande d’audience…J’espère qu’il y aura au moins un communiqué sur cette question », a espéré le diplomate.

Safwat Ibraghith a rappelé que le Sénégal préside le comité le plus important de l’Onu et c’est important pour eux que le Sénégal marque clairement sa position. « Plusieurs pays ont commencé à s’exprimer, à se prononcer. On sait que la diplomatie sénégalaise aime profil bas, mais nous espérons un communiqué sur la question », fait-il savoir.

À Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé par Israël depuis 1967, des heurts opposent depuis vendredi, manifestants palestiniens et policiers israéliens dans le quartier de Cheikh Jarrah, théâtre de protestations ces derniers jours contre une possible éviction de familles palestiniennes au profit de colons israéliens.

Vendredi soir, plus de 200 personnes, en grande majorité des Palestiniens, ont été blessées dans des heurts entre policiers et Palestiniens sur l’esplanade des Mosquées. Samedi et dimanche, le calme était revenu sur l’esplanade mais les heurts ont continué entre Palestiniens et policiers israéliens dans d’autres secteurs de Jérusalem-Est, faisant au total plus d’une centaine de Palestiniens blessées, selon le Croissant rouge palestinien. La police israélienne a également fait état de blessés dans ses rangs.

Ce lundi 10 mai au matin, sur l’esplanade des Mosquées, plusieurs médias rapportent des tirs, des dizaines et des dizaines de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogènes, lancées par la police et l’armée israélienne sur les fidèles palestiniens. Il y a des tirs, même à l’intérieur de la mosquée Al Aqsa. Un Palestinien est mort ce matin, des dizaines d’autres sont blessés, alors que les équipes médicales du croissant rouge palestinien se font refuser l’accès immédiat à l’esplanade par Israël.

Voir plus d'articles

Voir aussi

L’histoire de la Sud-Africaine aux 10 bébés est fausse

L’affirmation selon laquelle la Sud-Africaine Gosiame Sithole a donné naissance à dix bébé…