Alioune Tine, ancien patron de la Raddho, nourrit-il des regrets pour avoir défendu certains acteurs politiques aujourd’hui au pouvoir ? En tout cas, son constat est inquiétant.
 
« Tous les opposants que j’ai bien défendus et qui sont devenus présidents ont tous trahi les principes pour lesquels on a lutté ensemble et ont déçu l’opinion africaine », regrette Alioune Tine sur son compte Twitter.
 
Le Consultant à l’Onu, par ailleurs fondateur du Think Thank AfrikaJom pense même que certains parmi ses anciens camarades de lutte ont atteint des limites insoupçonnables. « Certains veulent garder le pouvoir quitte à marcher sur des cadavres. Il faut que ça cesse », s’exclame-t-il.
 
Un message qui fait référence sans doute à Alpha Condé, président de la Guinée, qui vient juste d’être réélu à un troisième mandat très contesté avec son lot de morts.
Voir plus d'articles

Voir aussi

Front contre l’opposition: Le groupe des “30 guerriers” de Macky se fissure

L’AS, qui a barré hier sa Une par un article faisant état de la mise en place d̵…