Les législatives à peine terminées, le jeu des alliances politiques commence. D’après les résultats provisoires publiés jeudi 4 août, la majorité présidentielle n’a plus la majorité absolue. Bby se retrouve avec 82 députés et l’inter coalition Yewwi-Wallu 80.

Le jeu des négociations va donc s’ouvrir et tous les regards sont tournés vers 3 députés, qui ne viennent ni de Benno Bokk Yakaar ni de Yewwi Askan Wi.

Thierno Alassane Sall d’Alternative pour une Assemblée de rupture, Pape Djibril Fall de Serviteurs et Pape Diop de Bokk Gis Gis pourraient bien avoir le rôle de faiseurs de roi.

Ces trois députés, pourtant isolés, peuvent en effet faire basculer la majorité absolue de la nouvelle Assemblée nationale : Macky Sall a donc besoin d’une voix, l’opposition de trois.

S’ils se sont affichés comme des opposants au chef de l’État durant la campagne, rien n’est néanmoins figé dans un pays où la transhumance électorale est récurrente.

Et Yewwi pour couper à Macky Sall l’herbe sous les pieds, a proposé à Pape Diop (Bokk Gis Gis) la présidence de l’Assemblée nationale, rapporte Le Quotidien dans sa parution du jour.

Quelle sera la réponse de Pape Diop ? Affaire à suivre ! En tout cas, il appert que le leader de Bokk Gis Gis a réaffirmé son ancrage dans l’opposition.

Tout comme Pape Djibril Fall et Thierno Alassane Sall qui ont affirmé qu’ils sont l’opposition et qu’ils ne rejoindront pas le camp de Macky Sall. Mais AAR Sénégal précise que cela ne signifie pas que nous ferons une alliance avec les autres coalitions.

A signaler que la nouvelle Assemblée ne sera installée qu’en septembre prochain.

Voir plus d'articles

Voir aussi

MINISTÈRE DES FINANCES: pourquoi Moustapha Ba ne voulait pas entrer au gouvernement

Mamadou Moustapha Ba est le nouveau ministre des Finances et du Budget. Il remplace Abdoul…