Les entreprises nationales (Sénégal et Uemoa) enrôlent les 67% des marchés de la commande nationale publique. C’est la synthèse des rapports d’audits au compte des gestions 2020 et 2021 de l’Autorité de régulation des marchés publics, rendus publics hier mercredi, à Dakar.

L’autorité de régulation des marchés publics (Armp) a restitué les rapports d’audit et gestion des années 2020 et 2021, hier mercredi, à Dakar, en présence des autorités contractantes, des représentants de la société civile et du secteur privé. Sur près de « 30 000 marchés que passe le Sénégal par an pour environ 2 600 milliards, les 67% de ce budget de la commande publique sont financés sur fonds propres », précise le Directeur général de l’Armp Saer Niang. De ce budget national, « il est retenu que seules les entreprises nationales ou communautaires peuvent soumissionner, sauf si l’envergure de la prestation est telle que les entreprises Sénégalaises ou communautaires n’en ont pas l’expertise ou bien si l’envergure également est telle que la concurrence risque de poser un problème », a-t-il souligné. Auquel cas, on risque d’avoir une situation oligopolistique. Et donc, il faut aller vers l’ouverture du marché sur l’international. Saer Niang précise que sur les « 67% des marchés ont été gagnés par les entreprises nationales, soit seule, soit en groupement.

La Chine fagote le marché extérieur

Pour ce qui est de la répartition des marchés immatriculés, en montant, selon le pays d’origine des titulaires, la Chine devance de loin ces concurrents potentiels. Ainsi donc, la part des entreprises chinoises est de 33% du montant total des marchés immatriculés. S’agissant du marché Sénégalais et de l’Uemoa, la part gagnée est de 50%, soit 852 856 585 561 de FCFA contre 33% soit une valeur absolue de 560 699 209 552 de FCFA par la Chine. Son suivant immédiat reste les Emirats Arabes Unis pour 97 350 060 438, soit 6%, de la France pour 78 133 137 027, soit 5% des Groupements (communautaires/Etrangères) pour 34 565 309 042, soit 2% ; du Maroc 27 457 580 087, soit 2% ; de l’Inde pour 22 663 380 765, soit 1% ; et d’Espagne 13 789 173 481, soit1%. La note de synthèse renseigne que parmi les entreprises étrangères, 18% des marchés sont remportés en moyenne durant les deux dernières années par les entreprises Chinoises.

L’Adm et Ageroute

Au registre des marchés publics, l’Agence de développement municipal (Adm) et l’Ageroute Sénégal ont été distinguées par l’Armp pour une bonne gestion des marchés. A propos de l’Adm, son Dg s’est dit très satisfait de cette distinction qui montre la qualité des ressources humaines de l’Adm. Sur ce, il dira : « Nous avons été distingués au titre de l’exercice 2020. Et très sincèrement, je salue la qualité des ressources humaines de l’Adm et par la même occasion j’invite mes collaborateurs à redoubler d’efforts car, nous avons désormais la lourde responsabilité de ne plus décevoir ». Le Dg de Ageroute Sénégal pour sa part dira : « Ageroute reçoit 10 à 15 missions d’audits par année et ces missions d’audits sont réalisés par les bailleurs de fonds qui financent l’ensemble des projets d’infrastructure au Sénégal. Sur cette distinction, j’avoue qu’elle vient conforter les audits qui lui ont été décernés. Donc, nous saluons l’ensemble du personnel de qualité dont dispose l’Ageroute et par la même occasion l’encourageons à pousser vers l’excellence », a-t-il dit.

Le ministère des finances, grand pourvoyeur des marchés

Le ministère des Finances et du Budget a passé le plus grand nombre de marchés avec 133 marchés immatriculés soit 3.3 % du total. Il est suivi par le ministère de l’Education nationale avec 130 immatriculations, soit près de 3.3% du nombre total des marchés. Les cinq autorités contractantes ci-dessus ont passé environ 15% du nombre total des marchés immatriculés. A noter que les collectivités territoriales pourvoient environ 3% de la commande publique.

Avec Sud Quotidien

Voir plus d'articles

Voir aussi

La FIKA est une véritable opportunité économique pour la région de kaolack

La foire internationale de Kaolack, a officiellement ouvert ses portes hier, au cœur de vi…