La concurrence imposée par Wave affecte sérieusement Orange en Afrique. Si certains responsables de l’Opérateur téléphonique sont dans l’accusation, d’autres font preuve de lucidité pour reconnaître qu’il faut changer de fusil d’épaule.

«Leur modèle rend gratuit ce qui faisait 80 % de nos revenus, c’est forcément violent (…) Notre riposte doit être rapide et efficace. Il faut changer notre modèle économique. Nous n’avons plus le choix. Le modèle qui fait payer au client le retrait de son argent ne peut vivre longtemps. Il faut adapter nos tarifs en conséquence», a reconnu Alioune Ndiaye, ancien patron d’Orange Sénégal sur Lesechos.fr, repris par Igfm.

Voir plus d'articles

Voir aussi

GRÈVE DES TRANSPORTS: l’économiste Meïssa Babou évoque une « perte énorme, difficile de calculer en une journée »

 L’économiste Meïssa Babou a évoqué une « perte énorme qui sera difficile de calculer en u…