Le verdict est tombé pour Nicole Faye, juriste et étudiante en master 2 à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Ucad.

En détention préventive depuis deux ans, Nicole Faye a écopé hier, de cinq ans de réclusion criminelle. La jeune juriste a été arrêtée pour avoir étranglé à mort son nouveau-né avec un foulard.

Au bout de 21 mois, la jeune juriste tombe enceinte. Le papa du bébé fuit ses responsabilités. Et pis, ce dernier va la lâcher pour se marier une autre femme. Malgré tout, elle décide de tenir le coup. Elle a fini par accoucher dans les toilettes avant de tuer son nourrisson étranglé à mort à l’aide d’un foulard.

Très vite, une perquisition a été effectuée au domicile de la trentenaire à Ouest Foire, permettant de faire la découverte macabre. Lors de son face-à-face avec le juge de la chambre criminelle de Dakar, l’accusée a dégagé en touche le crime d’infanticide, affirmant qu’elle avait accouché d’un mort-né à huit mois de grossesse.

« J’étais agrippée au lavabo au moment où le bébé tombait sur les carreaux. Au moment de la soulever, j’ai enroulé un morceau de tissu à son cou. Car je ne voulais pas la toucher. Elle avait la peau très foncée », a-t-elle confessé.

D’après nos confrères du journal « Source A », le père de l’enfant qui se nomme M. L. B., est un responsable de l’Alliance pour la République (Apr) de Djidah Thiaroye Kaw. Lequel avait promis de faire une sortie après le délibéré

Voir plus d'articles

Voir aussi

TRIBUNAL: Jamra retire ses plaintes contre Cheikh Ahmed Cissé

Cheikh Ahmed Cissé pourrait bientôt recouvrer la liberté. En effet, le vice-président de l…