Le Chef d’Etat-major général des Armées, Cheikh Wade promet d’éradiquer la rébellion sous peu. A l’en croire, la rébellion est vouée à une « mort lente mais certaine. Le processus est irréversible ».

« Nous sommes dans une campagne qui prendra le temps qu’il faut pour régler ce problème qui handicape le développement de la Casamance », explique le Cemga dans les colonnes du quotidien Les Echos.

Voir plus d'articles

Voir aussi

AFFAIRE GANA GUÈYE: le Président Sall affiche son soutien à l’international sénégalais

Le champion d’Afrique n’a pas participé à la journée de championnat dédiée à l…