Il n’en est rien de l’annonce faite depuis des mois à savoir le jour de la confrontation, des preuves incriminants Ousmance Sonko sur ce dossier de présumé viol. D’après Me Ousseynou Ngom qui faisait face à la presse, la stratégie déployée a porté ses fruits. Selon lui, la plaignante ne dispose ni d’audios encore moins de vidéos pouvant compromettre le maire de ziguinchor.  » Nous avons tous entendu la partie plaignante qu’elle était impatiente de la tenue de cette confrontation et que des preuves allaient sortir le jour J. Malheureusement ce qu’on a constaté c’est une partie plaignante qui s’est mue dans une stratégie de silence absolue ».

Ce qui n’est pas conseillé car, d’après l’un des avocats d’Ousmane  » cette posture ne peut pas être la résultante mais celle de l’inculpée ». Car d’après lui, les deux parties ne peuvent pas avoir la même attitude. « Les accusations et les postures ne sont les mêmes. Donc nous prenons l’opinion à témoin ». a t-il déclaré.

Sur plusieurs questions posaient à l’accusatrice Adji Sarr par les avocats de Ousmane Sonko. La masseuse préférer garder le silence.

Me Bamba Cissé: Vous avez déclaré que sonko a mis ses doigts dans votre bouche, pourquoi ne l’avez vous pas mordu ?

Adji Sarr: silence de mort !

Me Bamba Cissé: Vous avez déclaré que sonko a mis ses doigts dans votre bouche, pourquoi ne l’avez vous pas mordu ?

Adji Sarr: silence de mort !

Me Bamba : Après tout ce que vous avez dit dans la presse et dehors, vous vous retranchez aujourd’hui derrière un silence. Pourquoi cette attitude ?

Adji Sarr: Silence de mort !

Voir plus d'articles

Voir aussi

TRIBUNAL: Jamra retire ses plaintes contre Cheikh Ahmed Cissé

Cheikh Ahmed Cissé pourrait bientôt recouvrer la liberté. En effet, le vice-président de l…