À l’heure du couvre-feu, une certaine catégorie de la population erre dans les rues de Kaolack. Une situation qui n’a pas échappé aux responsables de la Direction générale de l’Action sociale du ministère de la Santé qui ont demandé au Centre de Réinsertion Sociale Imam Hassane Cissé de proposer un programme de confinement qui va solutionner le problème.
 
” Nous avons reçu des instructions de la tutelle qui nous a demandé de lui proposer un plan d’action, et nous l’avons axé autour de 4 points, à savoir le ramassage et le confinement des malades errants, l’offre de soins, l’accompagnement et la réintégration sociale” a estimé Aliou Seck, le directeur du centre.
 
Pour un premier temps, le programme ne cible que 40 malades errants ce qui correspondent aux normes du centre et aux moyens humains et financiers disponibles.” Leur confinement requiert beaucoup de ressources, comme la mobilisation des sapeurs-pompiers, de surveillants, de cuisiniers, des coiffeurs et un personnel médical pour la prise en charge de leurs soins” précise t- il encore.
 
En attendant que la situation se décante, le directeur du centre de Réinsertion Sociale fait un appel à la solidarité aux populations.” Comme ils ne connaissent plus leur famille, ces malades mentaux sont confrontés à la faim, car les gargotes qui leur assuraient le repas sont fermés à cause du couvre-feu, donc c’est l’occasion d’appeler tout un chacun à leur donner à manger et à boire dans la mesure du possible” lance t- il.
 
Avec Senenews
Voir plus d'articles

Voir aussi

KAOLACK / Un Jeune manifestant violemment percuté par un véhicule de Police

Les manifestations dans la capitale du Saloum ce mercredi nuit ont dégénéré.   En effet, u…