Les ménages commencent à ressentir les conséquences de la présence du coronavirus au Sénégal. Selon L’As, à Kaolack, le poisson est devenu hors de portée des ménages à faible revenu à cause de la rareté du produit. L’interdiction du transport inter urbain est passée par là.
 
Les camions frigorifiques chargeaient du poisson à Joal ou Mbour pour alimenter le marché central de Kaolack. A cause des restrictions de la circulation et du couvre-feu, moins de camions ravitaillent désormais la capitale du Saloum.
 
C’est une vingtaine de camions qui fournissent le marché en poisson alors qu’on enregistrait auparavant une quarantaine. Aussi, la caisse de poisson qui coutait 17 000, voire 20 000 Fcfa, est vendue aujourd’hui à 50 000 Fcfa.
Voir plus d'articles

Voir aussi

MEDINA BAYE: Déclaration du Khalife général sur la situation du pays

Le Khalife général de Médina Baye, Cheikh Mahy Ibrahim Niass se prononce sur les actes de …