Le Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé sur le Covid-19 a appelé à la poursuite des efforts de riposte à la pandémie, estimant que la crise sanitaire durerait probablement longtemps.
 
Le comité d’urgence a notamment souligné que cette pandémie durerait probablement longtemps, en relevant qu’il était important de poursuivre les efforts de riposte communautaire, nationaux, régionaux et mondiaux, rapporte l’OMS dans une déclaration rendue publique samedi.
 
Il s’agit de la déclaration ayant sanctionné la quatrième réunion du Comité d’urgence concernant le Covid-19 convoquée par le directeur général de l’OMS, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus.
 
Après un débat et un examen complet des données, le Comité a convenu à l’unanimité que l’épidémie constituait toujours une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), rapporte la même source.
 
Le Comité a recommandé à l’OMS de continuer à faire appel à des organisations multilatérales et à des partenaires aux niveaux mondial et régional pour la préparation et la riposte à la COVID-19, afin d’aider les États Membres à maintenir leurs services de santé, tout en accélérant les travaux de recherche pour permettre, à terme, l’accès aux outils de diagnostic, aux traitements et aux vaccins.
 
Aux pays, il a été demandé d’appuyer les travaux de recherche, y compris en les finançant, et de prendre part aux efforts visant à permettre une répartition équitable des outils de diagnostic, des traitements et des vaccins, notamment en participant au Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT), entre autres initiatives.
 
Le Comité a également invité les pays à renforcer la surveillance de la santé publique pour l’identification des cas et la recherche des contacts, y compris dans les pays disposant de peu de ressources, vulnérables ou à haut risque, et de maintenir les services de santé essentiels grâce à un financement, un approvisionnement et des ressources humaines suffisants.
 
Il leur a été également demandé d’appliquer des mesures et des conseils proportionnés concernant les voyages, sur la base d’évaluations des risques, et de revoir régulièrement ces mesures.
Voir plus d'articles

Voir aussi

Vaccin russe anti-Covid-19 : «Pourquoi le Sénégal n’a pas encore passé une commande» (Ministère)

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé, ce mardi 11 ao0ût, la découverte du premi…