Le chauffeur de camion malien qui a heurté la lycéenne de 18 ans, Seynabou Diagne, à Koumpentoum, a comparu, hier, au tribunal de Tamba. Reconnu coupable d’homicide involontaire, le camionneur soutient aussi la thèse d’un suicide.
 
A la barre, il a raconté comment les faits se sont déroulés. ‘’Cette nuit-là, j’ai juste aperçu une personne assise à hauteur des herbes, au bord de la route, à l’entrée de la ville. Tout à coup, elle a couru pour venir sur la chaussée. J’ai roulé sur elle. Je me suis dit : soit c’est une malade mentale, soit une personne qui avait décidé de se suicider’’, narre-t-il dans les colonnes de l’Observateur.
Voir plus d'articles

Voir aussi

Manifestations: Un 3e décès à Bignona

Les manifestations contre l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko continuent de faire de…