Depuis 48h, une information faisant état d’un déficit de 45.000 enseignants circule. Une information démentie par les services du ministère de l’Éducation nationale à travers sa direction de la Formation et de la Communication. Selon son directeur, Mouhamed Moustapha Diagne, qui signe le communiqué parvenu à Kaolack24, « cette fausse information et dénuée de tout fondement rationnel, n’émane pas de ses services ».

Mouhamed Moustapha Diagne a tenu à faire savoir que  » ce déficit avait été enrayé en 2021 grâce à un recrutement spécial de cinq mille (5000) enseignants en sus de 3800 autres issus des concours de recrutement des élèves maîtres et des élèves professeurs ».

Il explique, en outre, que ce manque est continuellement renouvelé « à cause des départs à la retraite, des cas de décès, des positions de disponibilité, de détachement, de mise en position de stage, des enseignants admis en commission santé etc ».

Mouhamed Moustapha Diagne a, par ailleurs, fait savoir que, pour l’année 2022-2023, « 1075 enseignants sont en attente d’affectation après leur formation, compte non tenu des retours de stage et des situations de déséquilibre créées par des surplus d’enseignants constatés dans des écoles et établissements ainsi que des heures dues non atteintes ». Et pour combler « les déficits temporaires », « la direction des ressources humaines au titre de l’année scolaire 2022-2023 a demandé une autorisation de recrutement de 5726 enseignants dont 2992 maîtres, 2525 professeurs et 209 inspecteurs ».

Voir plus d'articles

Voir aussi

INAUGURATION UNIVERSITÉ AMADOU MAKHTAR MBOW / Macky SALL AUX ÉTUDIANTS: « je mettrai la gendarmerie entre vous et les ministères par mesure de sécurité»

Pour éviter que des étudiants qui vont être orientés dans la nouvelle cité de Diamniadio q…