Kaolack a accueilli la première étape des missions de concertation organisées  par le ministère de la Justice, avec le soutien du Programme d’Appui à la Modernisation de l’Administration (PAMA), dans le cadre de la dématérialisation des procédures judiciaires ce lundi 13 septembre 2021. 

Cette rencontre a été un moment d’échanges entre les acteurs de la chaîne judiciaire pour une meilleure  préparation du colloque sur la E-Justice avec pour thème « Sensibilisation et Collaboration des acteurs des écosystèmes judiciaires numériques au Sénégal » prévu au mois d’octobre.

” La dématérialisation a un intérêt particulier pour nous car nous sommes dans une zone très vaste qui va jusqu’à la frontière malienne et celle guinéene. Des gens font plus de 400 ou 500 kilomètres pour un simple papier avec toutes les difficultés du transport que cela implique.  Donc pouvoir avoir ce papier sans avoir besoin de se déplacer c’est l’idéal pour nous ” a confessé El Hadji Ousmane Kane président de la Cour d’Appel de Kaolack.


Un Hackathon durant lequel des équipes composées de développeurs web, de développeurs d’applications mobiles, d’infographes designer, de spécialistes judiciaires se réuniront pour travailler sur une solution de service judiciaire. ” Nous voulons penser à des solutions dématérialisées en synergie avec les acteurs de l’écosystème judiciaire à savoir la police, la gendarmerie, les juges, les magistrats et les avocats. Nous voulons passer d’une transformation manuscrite à celle numérique et automatisée par exemple les gens n’auront plus d’aller jusqu’à leur lieu de naissance pour avoir un casier judiciaire” a révélé Abdou Aziz Wane directeur de la Dématérialisation et de l’Autonomisation des Services judiciaires au niveau du Ministère de la Justice.

” Le programme appuie toutes les initiatives sectorielles et il met le focus sur les usagers comme nous l’avez instruit le président de la république. La mondialisation et la pandémie à covid-19 nous ont montré que nous devons désormais agir autrement. Cette fois pour changer la donne, nous avons voulu impliquer les acteurs en amont et non leur proposer des solutions clé-a-main ” a expliqué Amadou Diallo coordonnateur du Programme d’Appui à la modernisation de l’administration ( PAMA).

Rappelons que la numérisation des procédures qui participe à la facilitation des services aux usagers est l’un des objectifs majeurs du PAMA. D’ailleurs sa composante 2 : « Amélioration des services aux usagers » est pilotée par la Direction de la Promotion de la Bonne gouvernance logée au département de la Justice.

Voir plus d'articles

Voir aussi

CHEIKH THIAM, OPÉRATEUR ÉCONOMIQUE: “Serigne Mboup reste l’unique solution pour Kaolack, le seul messie…”

Les élections locales prochaines constituent un enjeu énorme. Fort de ce constat, M. Cheik…