Face à la presse ce dimanche, le mouvement and sukhali commune de Keur Socé a peint un tableau sombre de la gestion municipale du maire apériste Malick Ndiagane. Que ce soit dans l’éducation, la santé ou le social, l’édile de cette commune du département de Kaolack est accusé de faire d’opacité et de népotisme. 

” Dans le domaine de l’éducation si ce n’était pas le programme ” Andadoo”, la commune n’aurait même pas une salle de classe. L’exploitation maraîchère comme l’électrification rurale, des projets qu’il cite comme ses réalisations, ne sont en réalité que des appuis de l’état central ” a dénoncé Dame Badiane.

Malgré ses 7 ans de règne dans la commune de Keur Socé, le maire de l’alliance pour la république ( APR) est accusé par le mouvement MAS d’avoir maintenu les populations dans la misère et la dépendance avec ses dons d’oignons et de riz basés sur des critères sélectifs et arbitraires.

Revenant sur l’implication du président de la République Macky Sall dans le choix des candidats aux élections municipales, le président du mouvement MAS qui travaille avec le directeur des infrastructures aeroportuaires et secrétaire général du parti Synergie pour un développement durable ( S2D) Souleymane Ndiaye met en garde. ” Désormais, les populations vont choisir leur propre maire, elles ne vont plus se laisser imposer des candidats car c’est elles qui connaissent leurs vrais préoccupations ” avertit Dame Badiane.

Voir plus d'articles

Voir aussi

CHEIKH THIAM, OPÉRATEUR ÉCONOMIQUE: “Serigne Mboup reste l’unique solution pour Kaolack, le seul messie…”

Les élections locales prochaines constituent un enjeu énorme. Fort de ce constat, M. Cheik…