“Baye mérite plus de considération”.

Le nom du mouvement s’appelle” la vérité”
Al HAKHOU en arabe, un mouvement qui se veut véridique, sincère dans sa démarche, sa vision et sa manière de faire la politique.

Selon Serigne Baye Diakhate Niass petit fils d’El hadji Abdoulaye Niass le grand, fils de Cheikh Ousseynou Niass, non moins leader du mouvement kaoalck a un problème de maire.

” Nous sommes un mouvement social éducatif qui s’appelle Al HAKHOU, la vérité. Vous savez on ne peut pas bâtir une nation sur des mensonges oubien sur des pensées stéréotypées en négligeant les arabaphones qui sont incontournables dans le pays. Vous savez chaque pays ou localité a besoin de ses fils pour se développer, et c’est avec le coeur meurtri après 100 ans qu’on voit kaoalck toujours dans cet état: insalubrité, mauvaise gestion, incompétence des autorités bref la liste n’est pas exhaustive. En effet, après tout ce constat, nous avons décidé avec nos amis et frères de mettre sur place un mouvement citoyen la vérité pour davantage éclaircir la lanterne des Sénégalais plus particulièrement des kaoalackois après plusieurs années de souffrance de calvaire et de déception surtout de la part de nos autorités municipales qui n’ont rien foutu de bon à part faire de la politique politicienne.
Nous sommes convaincus que koalack a besoin de changer de visage sur tous les plans mais avec de nouvelles têtes bien faites , véridiques et sincères développer notre chère localité.

Il nous faudra donc privilégier les arabisans les donner leur place et considération afin qu’ils puissent contribuer et apporter leur expérience.” D’après Mr Niass.

Par rapport à la cité religieuse de Médina Baye Niass, le président du mouvement La vérité , soutient par ailleurs qu’il est temps que Médina Baye Niass soit doté d’une Commune d’arrondissement avec plus de considérations de notre gouvernement qui n’a rien fait à Médina Baye.

” Médina Baye la cité religieuse fondée par Cheikh Al l’islam, a besoin du changement et nous, avec le mouvement Al HAKHOU nous sommes prêts déjà à travers notre programme sur Kaolack à faire de cette cité la destination du monde.”

Voir plus d'articles

Voir aussi

MARIAMA SARR RÉPOND AUX ÉTUDIANTS KAOLACKOIS DE L’UGB: « L’enseignement Supérieur n’est pas une compétence transférée des municipalités.” 

Après la manifestation publique des étudiants ressortissants de Kaolack de l’Université Ga…