La Confédération africaine de football (Caf) a dévoilé lundi 3 mai, la liste des stades homologués pour les 1ère et 2ème journées des éliminatoires de la Coupe du monde prévues en juin 2021. Dans le document, l’organisation informe que 23 des 56 pays africains qui ne comptent pas le moindre stade aux normes FIFA devront s’atteler à trouver un terrain dans un autre pays. Contacté par PressAfrik, le Conseiller technique en communication du ministère des Sports, Mbaye Jacques Diop, rassure. Selon lui, le stade Lat Dior de Thiès pourrait bien faire partie des stades homologués pour les deux prochaines journées des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

Le stade Lat Dior de Thiès qui recevait les matchs du Sénégal et qui été fermé pour des travaux de réfection, n’a pas été homologué par la Confédération africaine de football (CAF). Pour cause, il ne respecte pas les normes de la FIFA.

Interrogé par PressAfrik, suite à la publication de la liste des stades homologués pour la Coupe du monde 2021, Mbaye Jacques Diop, Conseiller technique en communication au ministère des Sports, est d’avis qu’il n’y a pas péril en la demeure. “Les techniciens de la Confédération africaine de football (CAF) étaient venus à Dakar et au Stade Lat Dior de Thiès en vue des éliminatoires de la Coupe du monde de Qatar 2022. C’était tout simplement d’inspecter, de voir les conditions de vérifications des différents stades pouvant abriter les éliminatoires de la Coupe du monde”, a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter : “Nous avons remarqué qu’ils nous ont fait des observations par rapport à l’amélioration, par rapport à certaines choses. Ils ont fait des observations aux autorités, aux Etats membres et aux fédérations. Et l’Etat a pris des engagements pour respecter les observations qui ont été faites”.

Le stade a été homologué de façon provisoire

Pour Mbaye Jacques Diop, l’État a pris ses engagements et les ouvriers sont à pied d’œuvre depuis plusieurs semaines pour au moins rendre fonctionnel le stade. “Le stade n’a pas été homologué de façon officielle, mais de façon provisoire. Les ouvriers sont en train de travailler d’arrache-pied au niveau du stade Lat Dior pour respecter les engagements par rapport aux normes qui ont été édictées”, a fait savoir le conseiller en communication.

Les inspecteurs de la CAF vont revenir le 20 mai

Sur les 56 nations engagées seuls 23 pays sont homologués, les autres sont sous réserves. “Nous sommes dans la fourchette et les inspecteurs vont revenir à partir du 20 mai pour voir si les engagements qui ont été pris et les observations qui ont été faites sont bien respectées”, a indiqué Mbaye Jacques Diop. Selon lui, les gens sont allés très vite en besogne et que la CAF devra publier un communiqué dès ce soir pour se prononcer sur le sujet.

La CAF veut reporter les qualifications au mois de septembre afin de laisser aux pays concernés trois mois supplémentaires pour se conformer aux normes.
” Les matchs de juin pourraient être reportés jusqu’à Septembre. Beaucoup de pays ne sont pas encore prêts pour accueillir. Le Jaraaf a joué tous ses matchs là-bas de même que Teungueth FC en Ligue des Champions et les matchs du tournoi de l’UFOA. Nous sommes très confiants des observations qui ont été faites par les inspecteurs techniques de la CAF”, a-t-il confié.

« C’est de la négligence », tonne le journaliste Mamadou Salif Diallo

Selon Mamadou Salif Diallo, chef des desks sport à l’agence de presse sénégalaise (APS), estime que c’est par pure négligence que le Sénégal est arrivé dans cette situation. “C’est de la négligence parce que nos deux principaux stades Léopold Senghor et le stade Demba Diop ont arrêté de jouer depuis 2017. On avait largement le temps de pouvoir réhabiliter les infrastructures sportives et d’autant plus que, le stade Demba Diop a été cédé à la Fédération sénégalaise de football (Fsf) qui avait les moyens de faire avancer les choses. On est allé à la coupe du monde, et depuis 2018, on a eu beaucoup de rentrées d’argent. Je pense que c’était un moyen d’anticiper sur les travaux, d’investir pour avoir un stade fonctionnel”, a dit le journaliste sportif.

“Non seulement à Demba Diop l’équipe nationale pourrait y jouer mais c’est le cœur du football sénégalais, c’est par négligence. C’est vrai que des travaux énormes ont été faits au stade Lat Dior mais ça ne suffit pas. Si les compétitions doivent démarrer au mois de juin, on pourrait pas y recevoir. On va recevoir hors de notre pays. C’est d’autant plus regrettable qu’en 2012 on avait eu le même problème, Léopold Senghor avait été suspendu. Demba Diop ne remplissait pas les conditions requises, c’est pourquoi on a été obligé d’aller d’abord en Guinée, ensuite d’aller Maroc”, a-t-il regretté.

D’après le journaliste spécialisé, les deux premières journées pourraient être reportées au mois de septembre donc rien n’est encore joué. “C’est vraiment regrettable que le Sénégal, première nation africaine de football, depuis trois ans n’arrive pas à présenter un seul stade fonctionnel”.

Avec PressAfrik

Voir plus d'articles

Voir aussi

DJIBOUTI: Diafra Sakho s’engage avec Arta Solar 7

Diafra Sakho signe à Djibouti. L’ancien attaquant de West Ham rejoint Alexandre Song et Da…