Le Parti Pastef de Ousmane Sonko entend aller vers ses militants à travers un concept dénommé NEMMEEKU TOUR. Et pour ce faire, le parti a fait appel à ses militants, sympathisants et aux citoyens lambda pour mobiliser le financement de cette campagne. Déjà hier, plus de 40 millions avaient déjà été mobilisés et l’objectif du jour était de 50 millions, informaient les membres du parti. Mais pour le Ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, cette campagne est tout simplement illégale. Il menace même de représailles le parti.
 
Le Ministre de l’Intérieur de rappeler en effet qu’en vertu de l’article 3 de la loi n° 81-17 du 6 mai 1981 relative aux partis politiques, modifiée par la loi n° 89-36 du 12 octobre 1989, les partis politiques ne peuvent bénéficier d’autres ressources que celles provenant des cotisations, dons et legs de leurs adhérents et sympathisants nationaux et des bénéfices réalisés à l’occasion de manifestations. Par conséquent, informe-t-il, tout parti politique qui reçoit des subsides de l’étranger ou d’étrangers établis au Sénégal s’expose à la dissolution, conformément à l’article 4 alinéa 2 de la loi de 1981 susmentionnée.
Voir plus d'articles

Voir aussi

Benno Bokk Yakaar ouvre ses porte à “REWMI” et cible la mairie de Dakar

La coalition de la majorité présidentielle “Benno Bokk Yakaar” a décidé d’inst…