Réagissant sur les ondes de iradio, suite au drame survenu ce lundi après-midi à Rufisque, lors du match de Navétanes (championnat de football populaire), qui opposait l’ASC Thiawlène à l’ASC Guiff, le ministre des sports a fermement condamné les scènes de violences survenues au stade Ngalandou Diouf.

Très remonté après l’annonce d’au moins un mort et plusieurs blessés décomptés suite à des échauffourées et autres bousculades et affrontements entre supporters déchaînés, il a annoncé l’arrêt immédiat des navétanes à Rufisque. « On prendra toutes les mesures pour mettre fin à cette situation. Cela ne peut pas continuer », avertira t-il d’emblée.

Interrogé sur les mesures auxquelles il fallait s’attendre dans l’immédiat il fera savoir que : « Dans un premier temps, il faut des sanctions administratives qui doivent être prises au niveau des entités qui ont organisé. Mais retenez que les Navétanes vont être arrêtés. Ce que je peux dire, c’est que partout où il y aura des scènes de violences et quelque puisse être la discipline sportive (lutte ou football…), les activités seront arrêtées. »

Une annonce qui survient au lendemain du combat de lutte qui devait opposer Papa Sow à Siteu, et qui a finalement été annulé suite à des scènes de violences dans l’arène nationale de Pikine. Mais aussi par des cas d’agressions inouïes aux alentours du stade, plongeant les populations environnantes dans une insécurité totale.

Pour Matar Bâ, le point de non retour est en train d’être atteint : « Il faut que ça cesse, on ne peut pas continuer comme ça… Quand il y a mort d’homme c’est autre chose, on n’est plus dans le domaine de la pratique sportive… »

Voir plus d'articles

Voir aussi

CAN 2021 / ADVERSAIRE DU CAMEROUN: Les résultats des tests Covid de la Gambie sont tombés !

Bonne nouvelle pour la Gambie. La Fédération gambienne de football annonce que les 27 joue…