Le gouvernement du Sénégal va recevoir 59,16 milliards FCFA en 2023 de la commercialisation du pétrole et du gaz sénégalais. Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo a envoyé un circulaire à ses collègues sur l’usage de ces ressources dans la préparation de la loi de finances initiale 2023, souligne le document de Programmation budgétaire et économique pluriannuelle (2023-2025).

Selon Abdoulaye Daouda Diallo les recettes issues des hydrocarbures doivent financer principalement les dépenses d’Investissement prioritaires inscrites dans le Programme d’Investissements publics (PIP). Elles peuvent accessoirement, prendre en compte des dépenses courantes, notamment celles à caractère social, «à l’exclusion des dépenses relatives aux salaires», précise-t-il.

Le président Macky Sall avait déclaré en 2021que «Ce n’est pas parce qu’on va avoir du pétrole et du Gaz que chacun va demander le doublement de son salaire. Les syndicats vont déposer des préavis. Ce n’est pas du tout ce qui va se passer. Il faut bien le comprendre», a appris Igfm.

Dans ce document le ministre des finances indique que les ministères sectoriels concernés devront, dès à présent, dans le cadre du projet de Budget 2023, commencer à identifier les investissements et autres Interventions prioritaires à financer à partir de ces recettes. Un document de synthèse sur la programmation budgétaire pluriannuelle des dépenses financées par les recettes d’hydrocarbures sur la période 2023-2025 sera produit.

Voir plus d'articles

Voir aussi

RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE SUR LE SÉNÉGAL: Taux de croissance (4,8%), accroissement des pressions inflationnistes (8,7%), incidence de la pauvreté (34%), déficit budgétaire (6,3%), dette publique (73,2%).

Le rapport de la Banque mondiale sur la situation économique au Sénégal, officialisé ce 28…