Ce vendredi pourrait être un jour décisif dans cette affaire de viol et menaces de mort où le député Ousmane Sonko est accusé par la jeune masseuse Adji Sarr.
 
Les députés ont enclenché depuis quelques jours la procédure de levée de l’immunité parlementaire du député de Pastef/Les patriotes à travers une commission Ad hoc qui a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs contestations dans sa démarche et son respect des procédures.
 
Ce matin, toutes les issues menant à l’Assemblée nationale sont bloquées. L’espace est bien encerclée par les forces de l’ordre pour éviter l’accès de manifestants pouvant déranger le travail qui se fait à huis clos pour éventuellement lever l’immunité parlementaire du député accusé.
 
Les journalistes en quête d’informations, peinent également à accéder à l’espace parlementaire.
Voir plus d'articles

Voir aussi

Benno Bokk Yakaar ouvre ses porte à “REWMI” et cible la mairie de Dakar

La coalition de la majorité présidentielle “Benno Bokk Yakaar” a décidé d’inst…