Le Syndicat autonome des enseignants du moyen et du secondaire du Sénégal (Saems) prépare la prochaine rentrée scolaire, prévue le 12 novembre prochain. En réunion de commission administrative, ce samedi, le syndicat a interpellé l’Etat sur deux points essentiels pour un bon déroulement de l’année académique. Il s’agit essentiellement, du protocole sanitaire exigé dans le contexte de pandémie et les questions qui concernent les mises en position de stage de ses membres.
 
Sur le premier point, le Secrétaire général du SAEMS, Saourou Sène, estime que les moyens sanitaires doivent être renforcés dans les établissements. Il a interpellé dans ce sens l’Etat et les Collectivités locales. « Le protocole sanitaire doit être revu. Tout ce qu’il y avait comme moyens pour encadrer la reprise du 25 (juin), je crois que le Gouvernement est conscient qu’ils doivent être multipliés par N. Cette fois ci, il s’agit pas d’encadrer 51 000, mais 4 millions d’élèves », a fait savoir M. Sène.
 
Sur la même lancée, il a interpellé les autorités académiques sur les questions qui concernent les mises en position de stage des enseignants. « Jusqu’à présent, l’enseignement supérieur ne nous dit pas exactement qu’est-ce que nous allons faire », a-t-il déploré.
Avec Emedia
Voir plus d'articles

Voir aussi

KAOLACK: Le DG du COUD offre deux bus et une ambulance aux étudiants de l’université El Hadj Ibrahim Niass

Le directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar, Maguette Sène, s’…