Le constat est frappant. Au lendemain de la fête de la tabaski, des moutons sont toujours sur les points de vente. Une preuve que beaucoup d’éleveurs n’ont pas pu vendre leurs béliers. En effet, selon le Directeur de l’élevage, Dame Sow, il y a plus de 150 000 moutons qui n’ont pas été vendus.
 
A l’en croire, le marché était bien approvisionné en moutons et l’objectifs qu’avait fixé le Gouvernement pour permettre aux Sénégalais de perpétuer au sacrifice d’Abraham a été respecté. Cependant, c’est l’inquiétude du côté des éleveurs. Ces derniers qui avaient contracté des dettes auprès des banquess ne savent pas pour le moment comment faire pour s’en acquitter. D’ailleurs, certains éleveurs disent avoir revu à la baisse le prix initial des moutons mais, ils ne trouvent pas d’acheteurs.
Voir plus d'articles

Voir aussi

Retour sur les propos « précis » de Macky qui ont poussé le Pca de « Dalal Jam » à la démission

C’est lors de la réception des membres de la commission en charge du don et de la transpla…