Un journal de la place a intégré le nom de Diéne Farba Sarr, Délégué Général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac rose, dans la liste des « têtes qui vont tomber ». Si des esprits mal intentionné pensent à une telle mesure, ils doivent en déduction logique admettre que le Président Macky SALL n’est pas reconnaissant, heureusement nos sources ne confirment pas cette possibilité.

Diéne Farba Sarr a été jadis conseiller spécial, du Premier Ministre Macky Sall, chargé des infrastructures. Il a été ministre de la promotion des investissements et des partenariats dans le gouvernement d’Aminata Touré. Auparavant, il a été le directeur général de l’Agence nationale chargée de la promotion de l’investissement et des grands travaux (Apix) en remplacement d’Aminata Niane. Diène Farba Sarr est de formation un spécialiste en gestion des entreprises. C’est à Tunis qu’il a obtenu son diplôme supérieur en gestion avant de faire un détour en France. Diène Farba Sarr y obtient une certification, parchemin qui lui ouvre les portes du ministère de la Santé. Il y a été le chef administratif de la Division des services des services de la Finance. Diène Farba Sarr a réintégré le ministre après son troisième cycle qu’il a passé à l’université Léopold Sédar Senghor d’Alexandrie.

Le compagnonnage Macky-Diéne fait partie des plus sincère et loyal de la classe politique sénégalaise. Même si il faut le reconnaître, le niveau d’implication du délégué général pour la promotion des pôles urbains de Diamniadio et lac rose, dans la gestion du pays n’est pas à la hauteur de ses sacrifices. Pour rappelle, c’est DFS qui étant DAF du ministère de la santé, a démissionné de ses postes de responsabilité pour passer de rudes épreuves à Fatick. Puis il a implanté le parti APR à Kaolack et beaucoup d’autres localités d’ici et de la diaspora.

Malgré plusieurs frustrations, d’injustice et de privations, le soldat du président est plus que jamais animé d’un engagement résolu, d’une détermination sans faille et d’une volonté inébranlable pour le triomphe de la mouvance présidentielle dans le Saloum et le pays.

Un technocrate fidèle, un intellectuel averti qui n’est certes pas du genre à extérioriser sa frustration mais que des lobbyistes essaye désespérément de ternir son image. En tant que ministre de l’urbanisme et du cadre de vie, ses résultats crèves les yeux de toute évidence. À la DGPU, il n’a trouvé qu’une forêt abandonnée et maintenant l’urbanisation galopante est perceptible à n’importe quelle horizon.

Les services de Communication de Diène Farba

Voir plus d'articles

Voir aussi

CHEIKH THIAM, OPÉRATEUR ÉCONOMIQUE: “Serigne Mboup reste l’unique solution pour Kaolack, le seul messie…”

Les élections locales prochaines constituent un enjeu énorme. Fort de ce constat, M. Cheik…