Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé, ce mardi 11 ao0ût, la découverte du premier vaccin contre la Covid-19 baptisé «Spoutnik V». Ce produit, développé par l’Institut Nikolaï Gamaleïa, un centre de recherche d’Etat en épidémiologie et microbiologie situé à Moscou, a été déjà testé sur l’une de ses filles.
 
Une révélation à la suite de laquelle, environ une vingtaine de pays ont passé leur commande. Mais, le Sénégal n’en fait pas partie. Le porte-parole du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Mamadou Ndiaye, livre les raisons.
 
«Nous n’avons pas encore passé une commande par rapport à un quelconque vaccin. Il faut d’abord qu’on ait toute la documentation scientifique par rapport à ce vaccin. Et il faut d’abord qu’il soit homologué par l’Oms et entériné avec des autorisations qui soient clairement notifiées», a-t-il déclaré sur les ondes de la Rfm.
 
Le porte-parole du ministère de la Santé de préciser : «En ce moment, nous aussi, nous avons des procédures».
 
Pour rappel, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a déclaré hier mardi, à travers son porte-parole, Tarik Jasarevic, qu’elle est «en contact étroit avec les autorités sanitaires russes et des discussions sont en cours concernant une éventuelle pré-qualification du vaccin par l’Oms».
Voir plus d'articles

Voir aussi

COVID-19: Le Sénégal exclut l’Artemesia de son protocole de soins

Le Covid Organics, du nom de cette boisson à base d’Artemesia venue de Madagascar, n…