Au Sénégal, qu’on ose le dire ou pas, deux courants majeurs se discutent ardemment le terrain politique. Il s’agit, sans conteste, du Pastef de Ousmane Sonko et de l’Apr du Président Macky Sall.
 
Les deux formations politiques, l’une au pouvoir et l’autre dans l’opposition, s’accolent à tous les niveaux. Ainsi, comme il est clair qu’il appartient au pouvoir de gouverner, il est donc notoire qu’il appartient à l’opposition de s’opposer.
 
Ousmane Sonko est devenu, de fait, l’opposant le plus coriace au pouvoir du président Macky Sall, qu’il marque à culotte.
 
Il cherche à tout prix et à tout bénéfice, à démontrer que le régime en place est dans le tâtonnement politique. C’est dans cette logique, que sont lancées les Vacances Agricoles Républicaines (Les VAP).
 
Les VAP sont en réalités, un projet de Pastef pour lequel, concrètement, pendant l’hivernage en cours, les militants et militants du parti s’organisent pour l’agriculture. Et partout dans le pays, les militants de Ousmane Sonko défrichent actuellement la terre et près de 400 hectares sont labourés et semés.
 
Le fait le plus étonnant, reste l’engouement populaire que cela a suscité auprès des militants patriotes. Depuis la diaspora, les batailleurs et séditieux de Pastef contribuent pour donner vie à ce projet des VAP qui va, à coup sûr, faire des performances d’envergure nationale.
 
Et à côté, nous avons des Domaines Agricoles Communautaires (DAC), lancés depuis plus de trois ans, et qui peinent toujours à sortir de terre quelque chose de réellement visible, à l’image de ce qu’on peut et doit s’attendre d’un projet porté par un gouvernement.
 
Au regard de l’engouement populaire dont bénéficie ce projet de Pastef, on ose désormais prédire de meilleures récoltes avec les VAP initiées par le parti de Ousmane Sonko, contrairement aux DAC du Prodac qui se sont illustrés dans l’embarras et l’incertitude.
 
Avec Senego
Voir plus d'articles

Voir aussi

GESTION DES INONDATIONS: Doudou Wade recadre Moustapha Niasse: « Vous n’avez pas le droit… »

Doudou Wade corrige Moustapha Niasse. Dans une lettre ouverte, l’ancien président du group…