L’idée d’un couplage des élections locales et législatives avait été agitée, par Me Aïssata Tall Sall, au lendemain de l’élection présidentielle de février 2019.
 
Selon Walf Quotidien, le chef de l’État attend le retour à la normale pour proposer à la Commission politique du Dialogue national le couplage des élections locales et législatives en 2022.
 
Objectif visé : soulager les finances publiques frappées de plein fouet par la crise sanitaire de la Covid-19. Pour rappel, le mandat des élus locaux, qui a expiré depuis 2019, a été prorogé à deux reprises.
Voir plus d'articles

Voir aussi

10E ANNIVERSAIRE DU 23 JUIN / GUY MARIUS SAGNA: « Que ce soit Macky ou Sonko, on n’acceptera pas de 3e mandat »

Le Mouvement pour la défense de la démocratie (MD2) mobilise et s’oppose à une 3e candidat…